Meltis réalise un escalier historique

Dans le cadre du marché de travaux pour la réhabilitation du bâtiment industriel (classé monument historique) de l’ancienne usine MAME en école des beaux-arts, l’entreprise Meltis a été retenue pour les travaux de serrurerie métallerie.

La SET ( Société d’Equipement de Touraine) était en charge du projet et c’est le cabinet d’architecture parisien Franklin Azzi qui a assuré la maîtrise d’oeuvre.

Dans cette réhabilitation, Meltis a réalisé des travaux de menuiserie acier vitrés coupe-feu créant ainsi des espaces de travail ouverts, des escaliers et rampes métalliques type industriels, des planchers en caillebotis créant de la transparence entre les niveaux.

C’est un ouvrage exceptionnel de par son originalité et son aspect historique. Pour l’entreprise Meltis, il restera un jalon dans son parcours professionnel de l’acier. En effet, les artisans ferronniers ont dû réaliser une copie conforme de l’escalier hélicoïdal imaginé par Jean Prouvé.escalier_jean_prouve

« Habitués à réaliser des escaliers avec des techniques modernes, fruit de l’expérience acquise et retransmise par des générations de métalliers, nous avons été émus de découvrir les solutions trouvées par ces pionniers de la métallerie d’après-guerre pour arriver à leur fin. 
Cet escalier, à fût central et pourvu de marches en caillebotis bordés de fer plats, est la parfaite croisée des chemins entre l’ére artisanale et l’industrialisation des procédés de fabrication ». 

Emile Guittière, chargé d’affaires Métallerie chez Meltis

Là où, pour un escalier contemporain, Meltis aurait commandé des marches toutes faites à un industriel, ses artisans ont découpé ces dernières dans les nappes de caillebotis et les ont bordées de fer plats reliant par soudure électrique chaque maille une à une.
Les assemblages quand à eux sont un mélange de boulonnage et de soudure à l’électrode enrobée réalisées in situ au fur et à mesure de l’élévation de l’escalier dans sa cage.

La rampe tubulaire débillardée avec une seule lisse intermédiaire réalisée à l’époque indique le caractère industriel et la volonté de sobriété efficace propre à Jean Prouvé et marque à quel point les normes de sécurité en ce domaine ont évolué depuis les années 1950.

Jean Prouvé 1901-1984 ingénieur, architecte designer et ferronnier de formation est considéré comme le précurseur de l’architecture métallique moderne. C’est entre 1950 et 1953 qu’il collabore avec l’architecte Bernard Zehefuss à la réalisation de l’usine MAME à Tours.